EN
Maximiser votre impact

Cet article a été publié dans Linkedin le 29/11/2016.

Voir l'article original

Comment attirer l’attention d’un recruteur ?

Vous venez de changer les couleurs de votre CV et vous avez opté pour une photo plus professionnelle sur LinkedIn ? toutes mes félicitations, vous prenez votre destin en main. Est-ce que les chasseurs de têtes vont commencer à vous courir après pour récompenser vos efforts ? rien n’est moins sûr. Explications.

Tous les recruteurs ne se ressemblent pas

Il existe d’un côté les firmes dites « de contingence » qui couvrent généralement le vaste marché des emplois de niveau primaire. N’ayant pas d’incitatifs à travailler spécifiquement à la mise en valeur de leurs candidats, elles ont davantage tendance à miser sur les probabilités et à proposer plusieurs candidats répondant aux critères recherchés dans l’espoir de réussir à placer l’un d’entre eux.

De l’autre côté, il y a les firmes spécialisées en recherche de cadres (« retained executive search consulting »). Ces dernières n’affichent pas toujours les postes disponibles. Et pour cause, ce sont les chasseurs de têtes qui entrent en contact avec les candidats.

De nos jours, tout cadre ambitieux se doit de prendre les devants pour attirer l’attention de recruteurs potentiels. Attendre d’être en recherche d’emploi pour se faire remarquer est l’une des erreurs les plus répandues. Voici trois conseils que je donne à tout cadre souhaitant se voir proposer spontanément des offres d’emploi attrayantes.

1. Soignez votre présence en ligne

Quand avez-vous entré votre nom sur google pour la dernière fois ? vous ne vous en souvenez plus ? prenez deux minutes et faites le en suivant ce lien.

Ce qui apparaît est du domaine public et n'importe quel recruteur est susceptible de tomber dessus. Est-ce que l’information présente correspond à l’image que vous souhaitez projeter ? êtes-vous noyé dans une mer d’homonymes et de contenus non pertinents ? pire, est ce que vous êtes absent des résultats ?

Certaines personnes affirment que :

« Si vous n’apparaissez pas dans les recherches google, vous n’existez pas vraiment professionnellement. »
Il s’agit d’une affirmation un peu trop catégorique à mon goût mais qui témoigne d’un enjeu réel. L’idée qu’un recruteur se fait de vous dépend de l’information auquel il ou elle peut avoir accès.

Négliger sa présence en ligne revient à se mettre des bâtons dans ses propres roues et à accepter de voir filer de belles occasions d’avancement professionnel.

2. Votre talent vous démarque, rendez-le visible !

Vous possédez probablement de nombreuses compétences qui font de vous un ou une cadre hors-pair. Toutefois, si vous n’offrez pas la possibilité à ces dernières d’être vues et reconnues, il y a peu de chance pour que l’on vous contacte spontanément pour en faire bénéficier une autre entreprise.

En 2014, 93% des recruteurs affirmaient utiliser les réseaux sociaux pour dénicher et évaluer des candidats.Utiliser des médias sociaux tel que LinkedIn ou Twitter est une très bonne pratique. Par contre, il est important de garder en tête quelques principes de base :

Veillez à ce que vos profils soient complets (expérience, photo, etc.) et à jour.
Soyez clair quant à votre champ d’expertise et à vos attentes actuelles. Un recruteur doit être capable de comprendre votre situation en quelques secondes seulement.
Ne vous présentez pas comme un expert mais démontrez le en partageant vos connaissances et vos expériences.
Mettez en valeur les réalisations dont vous êtes le plus fier et qui correspondent à l’image que vous souhaitez projeter.
Soyez constant et pertinent dans vos interventions.
Une bonne présence en ligne peut-être un outil puissant pour l’avancée de votre carrière. Par contre, ne perdez jamais de vue l’essentiel : vos réalisations dans le monde réel.

3. Lâchez votre laptop !

Si une firme de recrutement vous appelle, ce n’est probablement pas que pour vos réalisations professionnelles ou votre beau profil linkedIn.

Lorsqu’un cadre supérieur est recherché, un chasseur de tête sera plus intéressé par les candidats qui sortent du lot. Exceller dans son industrie, donner des conférences ou écrire des articles d’opinion sont des exemples d’actions qui confèrent à son auteur une image de leader crédible. Un recruteur cherchera à sélectionner les individus qui incarnent au mieux le profil et l’attitude d’un meneur (ou d’une meneuse) d’équipe.

Avant le réseau social, il y a le réseau (tout court). Celui-ci doit être cultivé tout au long de votre carrière, peu importe votre intention de changer d’entreprise.

Plutôt que d’arpenter les soirées de réseautage sans saveurs, cherchez à intégrer des réseaux composés de personnes avec qui vous désirez évoluer.

Les conseils d’administration représentent une formidable manière de créer des liens durables tout en soutenant une cause qui vous tient à coeur.

Si vous souhaitez en apprendre plus, je vous conseille de visiter les sites suivant :

• L’institut des administrateurs de sociétés (IAS)

• Le Collège des administrateurs de sociétés (CAS)

Les organismes à but non lucratifs (OBNL) sont une très belle façon de réaliser une première expérience.

Mon dernier conseil est donc très simple :

les opportunités prennent du temps à émerger, alors commencez dès à présent à mettre toutes les chances de vos côtés.
Vous apparaîtrez alors peu à peu dans les radars des chasseurs de têtes.

Blog